Les avantages et les inconvénients de la géothermie

La géothermie ou l’énergie géothermique est obtenue à partir de la chaleur puisée à l’intérieur de la Terre. L’exploitation de cette chaleur servira ensuite à produire de l’électricité ou de la chaleur. Revue en détails des avantages et des inconvénients de cette énergie renouvelable.

Tout ce qu’il faut savoir sur la géothermie

Il est important de bien cerner le chauffage par géothermie avant de présenter ses avantages ainsi que ses inconvénients.

Qu’est-ce que la géothermie ?

La géothermie est un système permettant d’utiliser la chaleur puisée dans le sous-sol de la Terre pour chauffer un logement. Cette énergie renouvelable et propre n’émet que peu de gaz à effet de serre. Elle n’a besoin ni d’être conservée ni d’être évacuée et ne laisse pas de déchet après utilisation. Cette énergie est utilisée pour la production d’électricité par les centrales de géothermie profonde ainsi que pour la production de chaleur. Outre son côté écologique, la géothermie, avec ses avantages et ses inconvénients, est capable de couvrir une part importante des dépenses énergétiques d’un ménage. À savoir que l’utilisation de cette énergie requiert une pompe à chaleur géothermique. Outre les nombreux avantages, la géothermie présente également des inconvénients comme le coût élevé de l’installation. Il convient également de détailler le fonctionnement de la géothermie avant de passer à ses avantages et inconvénients.

Géothermie avantages inconvénients

Comment fonctionne la géothermie ?

La géothermie utilise des capteurs enterrés dans le sol de l’habitation. Ces équipements vont pomper la chaleur. Selon les cas, ces capteurs sont placés soit à la verticale soit à l’horizontale. Pour la géothermie verticale, il faut effectuer un terrassement tandis qu’un forage est nécessaire pour la géothermie horizontale. Le liquide caloporteur circulant dans les capteurs accumule les calories prélevées du sol. Une pompe à chaleur transforme ensuite ces dernières en chaleur. Cette dernière servira à chauffer l’habitation et à l’approvisionner en eau chaude sanitaire. Cette vidéo explique le fonctionnement de la géothermie :

Quelle méthode de captage choisir ?

Tout comme expliqué plus haut, il existe deux méthodes de captage en géothermie. Le plus utilisé est le captage vertical qui a la particularité de s’adapter à un petit terrain.

Le captage vertical

Cette méthode convient surtout aux terrains de surface réduite et dans les travaux de rénovation pour que le terrain ne soit pas trop endommagé. Pour ce faire, une fois le forage effectué, les capteurs sont enterrés dans une profondeur atteignant les 100 mètres. Le captage vertical se montre particulièrement efficace en hiver lorsque la terre à cette profondeur est moins exposée aux effets du froid.

Le captage horizontal

Pour cette technique, des tubes sont enfouis dans la terre entre 0,60 et 1,20 mètre de profondeur. De ce fait, la chaleur est récupérée à faible profondeur par rapport au captage vertical. La surface du terrain doit en outre équivaloir à 1,5 à 2 fois la surface habitable de la construction. Ainsi, l’énergie fournie sera suffisante pour couvrir les besoins en chauffage de la maison.

Les avantages et les inconvénients de l’énergie géothermique

L’utilisation de la géothermie comporte de nombreux avantages, mais également certains inconvénients. Focus sur les avantages et les inconvénients de la biomasse !

Les avantages de la géothermie

Le chauffage par chauffage géothermie présente plus d’avantages que d’inconvénients : Comparée aux autres énergies renouvelables, l’énergie géothermique est la plus efficace. En effet, les pertes en énergie thermique pendant l’acheminement de la chaleur du fond de puits à la surface sont très minimes. Cette énergie reste stable tout au long des différentes saisons. De plus, l’inertie thermique est élevée étant donné que la source de chaleur se situe à plusieurs mètres sous terre. Grâce à sa fonction isolante, cette dernière empêche les transmissions thermiques. L’énergie géothermique peut être exploitée partout dans le monde, contrairement aux autres sources d’énergie. Il existe toutefois des zones plus favorables que d’autres comme les sites volcaniques où le sous-sol peut afficher facilement une température élevée. Contrairement à l’énergie solaire, la géothermie est une source qui ne dépend pas des variations météorologiques. L’utilisation de l’énergie géothermique ne requiert la combustion d’aucune manière comme le charbon, l’uranium, le gaz naturel ou le pétrole. Les déchets produits par la géothermie ont un faible impact sur l’environnement. Une maison individuelle qui utilise cette source d’énergie cesse de produire deux tonnes de dioxyde de carbone par an. * Mis à part ses performances, l’énergie géothermique est plus économique. Les économies effectuées dans un habitat de 150 à 180 m² sont environ de 70 %. La centrale géothermie présente bon nombre d’avantages par rapport aux inconvénients. Actuellement, ce type d’installation est capable de produire une électricité comparable à celle fournie par l’énergie solaire et éolienne. Contrairement à ces dernières, la géothermie peut fonctionner en continu.

Les inconvénients de la géothermie

Bien que la géothermie soit exploitée depuis des siècles, cette technologie est encore peu connue par rapport aux autres sources d’énergie. En France, notamment, la géothermie ne regroupe encore qu’environ 71 grandes installations. Par ailleurs, son principal inconvénient réside dans sa nature même, puisqu’elle doit être extraite du sous-sol. De ce fait, les procédés d’extraction sont longs et particulièrement coûteux. En moyenne, le coût de la géothermie est de 13 000 à 15 000 euros. L’un des principaux inconvénients de la géothermie, qu’elle soit verticale ou horizontale, est la nature du terrain qui peut poser problème. En effet, ce type d’installation n’est pas compatible avec les sols rocheux. L’instabilité peut rendre difficile, voire impossible, la mise en place des puits. Il est également difficile d’installer une centrale géothermique dans les grandes villes. En matière de géothermie verticale, le principal inconvénient est la nécessité de réaliser un puits très profond. Contrairement à la géothermie horizontale, il est indispensable que le puits atteigne une grande profondeur après forage.

L’énergie géothermie présente d’autres inconvénients tels que : Les émissions toxiques au cas où du sulfure d’hydrogène a été libéré lors de la corrosion ou d’une fuite. Ces accidents peuvent toutefois être évités par l’injection de produit de protection dans les tuyaux où l’eau passe. Un impact environnemental sur le long terme étant donné que l’exploitation de cette énergie requiert le forage de la surface de la Terre. Ces travaux provoquent la détérioration du sol au fil du temps. Cet inconvénient est surtout observé dans le cas des grandes installations géothermiques. * Un usage qui reste encore local puisqu’il est impossible d’utiliser l’énergie géothermique comme source principale de chaleur. En revanche, les centrales géothermiques ne rencontrent pas ce problème, car l’électricité peut être transportée.

Avant d’opter pour ce type d’énergie, il est indispensable d’effectuer préalablement une étude approfondie. Le site Géothermies Perspectives présente un recensement des entreprises adhérentes garantissant le respect d’un cahier des charges de qualité. Sur cet articlevous découvrirez plus de détails et d’informations concernant l’énergie de la Terre.